DAVID KADOUCH JOUE LISZT

Né à Nice en 1985, David Kadouch commence le piano au Conservatoire de Nice avant de rejoindre les bancs du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. A seulement 13 ans, il se produit au Metropolitan de New York sous la direction d’Itzhak Perlman, puis l’année suivante au Carnegie Hall. Icône de la jeune génération du piano français, David Kadouch interprètera le célébrissime Concerto pour piano n°1 au caractère rhapsodique de Liszt, puis toujours du même compositeur, la Totentanz, également connue sous le nom de Danse macabre, paraphrase sur le « Dies Irae ».
Le chef d’orchestre Quentin Hindley, chef résident de l’Orchestre National de Lyon, fera entendre la Symphonie n°2 de Beethoven. Cette œuvre orchestrale fut écrite alors que le compositeur entretenait des pensées suicidaires à cause de sa surdité croissante et pourtant, cette symphonie demeure l’une des plus enjouées et des plus fougueuses de son répertoire.

LES ARTISTES

QUENTIN HINDLEY DIRECTION
DAVID KADOUCH PIANO

PROGRAMME

ESTEBAN BENZECRY
Aurora Austral

FRANZ LISZT
Totentanz

FRANZ LISZT
Concerto n°1 pour piano et orchestre en mi bémol majeur

LUDWIG VAN BEETHOVEN
Symphonie n°2 en ré majeur, op. 36