Armando NOGUERA

Le baryton Armando Noguera naît le 4 juillet 1977 en Argentine. En 1995, il intègre l’école de chant du Théâtre Colon de Buenos Aires. En 1998, il obtient une bourse du ministère de la Culture de Vienne qui lui permet de travailler avec d’importants chefs de chant et lui offre une année de training vocal à Vienne et à Salzbourg. C’est au Théâtre Colón qu’il fait ses débuts en 1999 dans le rôle de Figaro dans Le Barbier de Séville de Rossini.

Là-bas, il prend également le rôle de Falke dans La ChauveSouris de Johann Strauss et le rôle-titre masculin de Didon et Enée de Purcell. En 2000 et en Argentine, Armando Noguera est Silvio dans Paillasse de Leoncavallo au Teatro San Martin et Marcello dans La Bohème de Puccini au Teatro Margarita Xirgu. Il chante ensuite le rôle-titre masculin de Pelléas et Mélisande de Debussy à l’Auditorium de Belgrano. Il endosse peu après le rôle de Malatesta dans Don Pasquale de Donizetti au Théâtre Avenida. Par la suite, il intègre le Centre de formation lyrique de l’Opéra de Paris où il débute en 2003 en Capitaine dans Eugène Onéguine de Tchaïkovski.

En 2004, il chante Valentin dans Faust au Théâtre de Santiago du Chili. Apprécié des maisons d’opéra françaises, il se rend à Avignon et Reims où il incarne Papageno dans La Flûte enchantée de Mozart. Armando Noguera interprète en 2006 un Octave plus vrai que nature dans Les Caprices de Marianne de Sauguet à Compiègne. Fort de son succès, il part pour une tournée nationale en France, en 2008, avec Le Voyage à Reims de Rossini où il est Alvaro.

En 2010, il fait ses premiers pas au Théâtre des Champs-Elysées dans le rôle de Varbel dans Lodoïska de Cherubini avant de prendre le rôle de Sharpless dans Madame Butterfly de Puccini à Dijon, qui lui ouvrira de nombreuses portes. Il revient ensuite en Avignon pour incarner Guglielmo dans Cosi fan tutte de Mozart en 2010 et le rôle-titre d’Eugène Onéguine en 2011. Cette année-là, il participe aux Chorégies d’Orange en Marullo dans Rigoletto de Verdi.

En 2012, il est invité pour la première fois à se produire à Glyndebourne en Dandini dans La Cenerentola de Rossini. De retour à Avignon, il est le Prince Danilo dans La Veuve joyeuse de Lehar. En 2013, il est Ford dans Falstaff de Verdi à Massy.

En 2015, il s’illustre dans le rôle de Belcore dans L’Elixir d’amour de Donizetti pour ses débuts à La Monnaie. Il repart ensuite pour Marseille où il chante le rôle de Raoul dans La Vie parisienne d’Offenbach. En 2018, il chante Paolo Albiani dans Simon Boccanegra (Verdi) à Dijon puis le rôle-titre de Guillaume Tell (Rossini) au Victorian Opera de Melbourne.
Lors de la saison 2018-2019, Armando Noaguera interprétera Sharpless dans Madame Butterfly à Rouen en septembre. Il se rendra à Montpellier en décembre pour incarner Le Prince de Mantoue dans Fantasio (Offenbach).

En avril 2019, il fera une escale à Marseille pour être Ping dans Turandot (Puccini) puis il sera reçu le mois suivant à Nice dans le rôle de Valentin (Faust).