Laurent CASTAINGT

Très tôt, Laurent Castaingt se destine aux techniques du spectacle et plus particulièrement à celles de la lumière. Depuis plus de 30 ans, il partage son temps entre Théâtre et Opéra, cherchant toujours àdiversifier les genres. Il poursuit depuis plusieurs années une longue collaboration aux côtés de personnalités aussi diverses qu’Alfredo Arias, Bernard Murat, Jean-Louis Grinda, Richard Brunel, JeanClaude Auvray, RenéLoyon, mais on le retrouve également avec Karel Reisz (lorsque celui-ci est venu monter Pinter àParis), le chorégraphe franco-japonais Hideyuki Yano, Roman Polanski (Ibsen au théâtre Marigny), Gerard Desarthe & François Marthouret pour Söderberg, Lesage & Le Clezio, Sylvie Testud lorsqu’elle a montéau théatre son roman «Gamines», Laure Duthilleul avec Patrik Ourednik, Madeleine Marion pour Claudel et Hugo, Pierre Barrat et Marie-Noël Rio pour de nombreuses créations contemporaines, Jean-Claude Berutti àl’opéra et au théâtre, M.P Osterrieth et Michèle Bernier dans l’univers du stand-up, Vincent Delerm pour une série de concerts, Alain Delon pour chacune de ses apparitions sur scène et d’autres encore.

Il a travaillé sur les plus grandes scènes: Opéra Bastille, Volksoper de Vienne, Liceu de Barcelone, Opéra de Monte-Carlo, Teatro Colon àBuenos Aires, Opéra de Hong- Kong, Chorégies d’Orange, Dallas Opera House, mais également àl’Olympia, au Bataclan, àla Comédie Française, au Théâtre de l’Odeon, Théâtre de L’Athénée, Théâtre Edouard VII, Teatro Valle àRome, Sporting de Monaco etc… Son travail sur la lumière et l’espace l’a conduit à créer également les scénographies de certains spectacles avec Jean-Louis Grinda (Les Contes d’Hoffmann àMonaco & HongKong, Duello Amoroso àMonaco et àBordeaux), avec Elsa Rooke (Transformations de C.Suza, Postcards from Morocco de D.Argento, ainsi que Midsummernight’s dream de B.Britten àLausanne), Salome de R. Strauss (Monaco, Liège et Wien) et Reigen de P. Boesmans (CNSM de Paris) avec Marguerite Borie.

Citons aussi King-Kong théorie adaptéde V.Despentes la saison dernière au théâtre de La Pépinière (m. en sc: Vanessa Larré) pour la scénographie et la lumière, repris cette saison au TNP. Ses recherches sur la matière lumineuse et la nature ont aussi donnélieu àune installation en extérieur àGenève: Ecorces Vives, ainsi qu’une collaboration avec le dessinateur F.Schuitten pour Planet of Visions dans le cadre de l’Exposition Universelle Hanovre 2000. Tout dernièrement : Tannhauser dans la version française de la création parisienne, mis en scène par JL Grinda àl’Opéra de Monte-Carlo où il signe également la scénographie, et Lucia di Lammermoor à l’opéra de Tokyo. Il a reçu 3 nominations au Molière de la meilleure lumière.