Pauline Courtin

C’est à la suite d’une rencontre avec la soprano coréenne Sumi Jo, que Pauline Courtin entreprend des études musicales au Conservatoire d’Aix en Provence, sa ville natale. Elle obtient un Premier Prix de chant au Conservatoire de Marseille, parallèlement à une maîtrise en Droit public, puis se perfectionne au Conservatorio di Santa Cecilia de Rome et au CNIPAL de Marseille. Sa carrière débute avec le répertoire Mozartien au Teatro Argentina de Rome dans le rôle de Blondchen (Die Entführung aus dem Serail), rôle qu’elle reprend avec succès au Teatro del Giglio de Lucca. Elle chante ensuite Despina (Cosi fan tutte) à Rome et au Festival de Feldkirch; Barbarina (Le Nozze di Figaro) au Théâtre des Champs Elysées, au Barbican Center de Londres, à l’Opéra de Marseille et à l’Opéra de Paris; Zerlina (Don Giovanni) au Festival de Saint-Céré; Blondchen à l’Esplanade Opéra de Saint-Étienne. Révélée par le Festival International d’Aix-en-Provence dans le rôle d’Eurydice (Orphée aux Enfers), Pauline Courtin travaille sous la direction de chefs prestigieux comme Evelino Pido, René Jacobs, Alain Guingal, Tiziano Severini, Claude Schnitzler, Philippe Auguin, Jean Yves Ossonce, Claire Gibault, Yoel Levi, Alain Altinoglu, Lothar Zagrosek, Sylvain Cambreling… En France, elle interprète Gilda (Rigoletto) à l’Opéra de Bordeaux et à Antibes; Ygraine (Ariane et Barbe Bleue) à l’Opéra de Nice ; le Feu, la Princesse, le Rossignol (l’Enfant et les Sortilèges) au Théâtre du Châtelet ainsi qu’en tournée à l’Opéra de Nantes, à l’Opéra d’Angers et à l’Opéra de Rennes ; Le Chat (Le Luthier de Venise) de Gualtiero Dazzi au Théâtre du Châtelet; L’Héritière de Damase à l’Opéra de Marseille; La Vie parisienne au Capitole de Toulouse; Amour (Orphée et Eurydice), Despina (Cosi fan tutte) et Blondchen (Die Entführung aus dem Serail) à l’Opéra de Saint-Etienne ; Eurydice (Orphée aux Enfers) au Grand Théâtre de Dijon, à l’Opéra de Metz, à l’Opéra de Toulon, à l’Opéra Royal de Versailles et au Grand Théâtre de Provence ; Soeur Constance (Dialogues des Carmélites) à l’Opéra de Massy et à l’Opéra d’Avignon; Micaëla (Carmen) à l’Opéra de Rouen et à l’Opéra de Versailles ; Gabrielle dans la Vie Parisienne à l’Opéra de Nice ; Lydia dans Colomba de Jean-Claude Petit à l’Opéra de Marseille. A l’étranger, elle chante Marie (les Oiseaux de Passage) de Fabio Vacchi au Teatro Comunale de Bologne ; La Donna delle carte (Il Letto della storia) de Vacchi au Teatro del Maggio Fiorentino; Hansel et Gretel à l’Opéra de Rome, Pelleas et Mélisande à l’Opéra de Manaus (Brésil), Anna Reich (Die Lustigen Weiber von Windsor de Nicolaï) à la Stadthalle de Bayreuth, Isabelle (L’Irato de Méhul) au Festival Beethoven (enregistrement chez Cappriccio), le rôle titre de Pollicino au Teatro Vascello à Rome ; Ygraine (Ariane et Barbe Bleue au Concertgebouw d’Amsterdam ; Thérèse (Les Mamelles de Tirésias) à Bangkok avec le Bangkok Symphony Orchestra… Elle se produit également en concert, notamment avec l’Ensemble Accentus dirigé par Laurence Equilbey (Le Paradis et La Péri de Schumann, Mirjams Siegesgesang de Shubert…), avec l’Orchestre National du Liban à Beyrouth et avec l’Orchestre de l’Opéra de Rouen en tournée en Russie. Elle se produit aussi en récital de mélodies et lieder aux côtés d’Hervé Billault, Pascal Amoyel, Anait Serekian, et Thomas Palmer. Actuellement, elle vient de chanter Musetta dans le spectacle Mimi – Scènes de la vie de Bohème, création du théâtre des Bouffes du Nord, en tournée en France, notamment au Théâtre impérial de Compiègne, au Grand Théâtre de Reims, au Grand Théâtre de Provence…qui repartira en tournée en 2016. En mai 2016, elle chantera le Stabat Mater de Pergolese avec l’Orchestre Régional de Cannes, direction Wolfgang Doerner. En juillet 2016, elle sera Diane dans Iphigénie en Tauride au Festival de Nuremberg. En décembre 2016, elle sera Papagena dans La Flûte enchantée, à l’Opéra de Nice. En décembre 2016 et avril 2017, elle chantera avec l’Orchestre Régional de Cannes, direction Wolfgang Doerner, dans un concert Viva Mozart, autour de Don Giovanni, La flûte enchantée et Les Noces de Figaro. (au Carré Léon Gaumont de Sainte Maxime et à l’Espace Nova Velaux).