Victor Julien-Laferrière

Lauréat en 2017 du Concours Reine Elisabeth à Bruxelles lors de la première édition consacrée au violoncelle, Victor Julien-Laferrière a également remporté le Premier Prix et deux Prix Spéciaux lors de la Compétition Internationale du Festival de Printemps de Prague en 2012. En 2018, il est lauréat des Victoires de la Musique dans la catégorie « Soliste instrumental de l’année ».

Victor Julien-Laferrière poursuit en 2021-2022 ses engagements comme soliste au Théâtre des Champs-Elysées avec Alexandre Kantorow, avec l’Orchestre National de France sous la direction de David Robertson, ainsi qu’avec Les Siècles et François-Xavier Roth, l’Orchestre National de Lyon, l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège, l’Orchestre Symphonique de Québec et se produira au Concertgebouw de Bruges, à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth, au Louisiana Museum de Copenhague et aux Schubertiades de Hohenems avec David Fray et Renaud Capuçon.

Victor Julien-Laferrière joue avec des orchestres de renommée internationale, notamment avec l’Orchestre Royal du Concertgebouw, l’Orchestre de Paris, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre National de France, l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, L’Orchestre Philharmonique des Pays-Bas, le Philharmonique de Bruxelles, l’Orchestre National de Belgique, l’Orchestre Symphonique d’Antwerp, l’Orchestre Philarmonique du Luxembourg, les Orchestres de Chambre de Lausanne et de Paris, les Siècles, l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg, l’Orchestre Symphonique de la radio-télévision irlandaise, la Nordwestdeutsche Philharmonie, l’Orchestre i Pomeriggi Musicali, l’Orchestre Symphonique National de Colombie et avec des chefs prestigieux tels que Valery Gergiev, Kristiina Poska, Emmanuel Krivine, Tugan Sokhiev, Elim Chan, Maxim Emelyanychev, François-Xavier Roth, Jun Märkl, Philippe Herreweghe, Nathalie Stutzmann, Stéphane Denève, Joshua Weilerstein, Eivind Gullberg Jensen, Gergely Madaras et Ben Glassberg.

Ses récitals et ses projets de musique de chambre l’ont conduit dans des salles de concerts et des festivals réputés, tels que le Concertgebouw d’Amsterdam, le Palais de la culture et des congrès de Lucerne, le Palais des beaux-arts de Bruxelles, la Tonhalle de Zurich, la Philharmonie de Paris, le Théâtre des Champs-Elysées, la Fondation Louis-Vuitton, la Philhamronie d’Essen, la Phillips Collection à Washington, le Festival International du Printemps de Prague, le Festival de Piano de la Ruhr, le Festival de Musique de Rheingau, le Festival de Mecklenburg-Vorpommern, le Festival de Musique de Chambre de Kuhmo, les Sommets musicaux de Gstaad, le Festival de Pâques d’Aix-en-Provence, le Brussels Cello Festival, le Festival d’été de Copenhague et les Folles Journées de Nantes et de Tokyo.

En plus de ses engagements en tant que soliste, Victor Julien-Laferrière développe une carrière de chef d’orchestre. Il a été engagé comme chef invité par l’Orchestre National d’Île-de-France et lors d’une tournée de l’Orchestre de l’Opéra de Rouen. Il a également fondé son propre ensemble « Consuelo », lequel collabore avec de nombreux festivals français de premier plan.

Parallèlement, il a déjà enregistré de nombreux albums et a gagné plusieurs prix dont un Diapason d’Or en 2017 pour sa collaboration avec le pianiste français Adam Laloum. En janvier 2019, Victor Julien-Laferrière a publié un album consacré à Schubert, accompagné par le Trio Les Esprits (Sony Music). Parmi ses derniers enregistrements pour Alpha Classics figure un album acclamé par la critique dédié à Shostakovitch, Rachmaninov et Denisov avec le pianiste Jonas Vitaud (2019) et un enregistrement des Concertos de Dvorak et de Martinu avec l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège sous la direction de Gergely Madaras.

Victor Julien-Laferrière a étudié le violoncelle avec René Benedetti, puis successivement avec Roland Pidoux au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, Heinrich Schiff à l’Université de Vienne et Clemens Hagen au Salzburg Mozarteum. Parallèlement, de 2005 à 2011, il a participé à l’Académie Internationale Seiji Osawa en Suisse.

Il joue un violoncelle Domenico Montagnana, prêté par Joséphine et Xavier Moreno et un archet Dominique Peccatt.