Pierre Derhet

Le ténor belge Pierre Derhet est lauréat de l’Académie de chanteurs du Théâtre Royal de la Monnaie 2016.

Il a remporté plusieurs concours tels que le concours Dexia, le Concours des nouveaux talents de l’art lyrique ou encore le Concours Jacques Dôme de Verviers. Il commence le chant à l’Institut de Musique et de Pédagogie de Namur auprès de Françoise Viatour, Elise Gäbele et Benoit Giaux. Il parfait sa technique lors de Masterclasses avec Christophe Rousset, Leonardo Garcia Alarcon, Andrea Marcon, Marie-Nicole Lemieux, Roger Vignoles, Michael Spyres, José Van Dam…

Récemment, il était Jean-Petit Bleu dans #Folon à l’Opéra Royal de Liège, Ferrando dans Cosi fan tutte à Bruxelles (Festival Mozartiade), ténor solo dans le Requiem de Mozart à Alden Biesen, un Spirit dans Didon et Enée sous la direction de Christophe Rousset, Riff dans West side story en concert à Athènes, Spoletta dans Tosca à l’Opéra Royal de Liège, le Deuxième Prêtre et le Premier Homme d’arme dans La Flûte Enchantée à l’Opéra de Lille, Coqsigru dans Le Retour d’Ulysse d’Hervé avec le Palazzetto Bru Zane à Paris, le Barbier et le Père dans L’Homme de la Mancha (KVS-Monnaie / De Munt), Un Hérault d’armes dans Robert le diable à la Monnaie / De Munt, Belmonte dans L’Enlèvement au sérail au Festival Mozartiades de Bruxelles.

La saison dernière, notons Palomides dans Le Silence des ombres de B. Attahir à la Monnaie / De Munt, Ferrando dans Cosi fan tutte à l’Opéra de Nice, le Lieutenant D’Azincourt dans Fortunio de Messager à l’Opéra-Comique, Piquillo dans La Périchole à l’Opéra Grand Avignon.

Cette saison et parmi ses projets, Pierre Derhet interprétera Laërte dans Hamlet d’Ambroise Thomas et Gastone dans La Traviata  à l’Opéra Royal de Liège, Le Prince Quipasseparla dans Le Voyage dans la lune d’Offenbach à l’Opéra de Montpellier et à l’Opéra de Toulon, Le Prince dans Trois contes de G.Pesson (livret et mise en scène David Lescot) à l’Opéra de Nantes, l’Opéra de Rennes et l’Opéra de Rouen, Le 3ème Knappe dans Parsifal à la Monnaie / De Munt, le Gondolier dans Otello de Rossini à l’Opéra Royal de Liège, Cossé dans Les Huguenots à la Monnaie / De Munt, le Prince dans L’Amour des trois oranges de Prokofiev à l’Opéra National de Lorraine à Nancy, Mercure dans Platée de Rameau au Théâtre du Capitole de Toulouse et à l’Opéra Royal de Versailles, et le rôle-titre dans Fortunio à l’Opéra National de Lorraine…

En 2016-17, il se produit au Théâtre Royal de la Monnaie en tant que soliste dans Three Tales de S. Reich, avec A. Abbati, dans Capriccio de R. Strauss (Diener) avec L. Koenigs et D. Marton, dans L’Enfance du Christ de Berlioz (le récitant), avec l’Orchestre National de Lorraine, dans un récital mis en scène sur Die Zauberflöte de W.A. Mozart, à l’Opéra Royal de Liège, dans The Messiah, de G.F Haendel à l’Opéra National de Bergen et dans Il Ritorno di Ulisse de C. Monteverdi (Eurimaco) sous la direction de René Jacobs.

Il chante au Théâtre Royal de la Monnaie, dans Un Ballo in Maschera de G. Verdi (un servitore), avec C. Rizzi et la Fura dels Baus, à l’Opéra de Pittsburgh (USA) dans Die Lustige Witwe de F. Lehar (Raoul de St-Brioche) et dans Ariadne auf Naxos de R. Strauss (Tanzmeister), puis au Dutch National Opera dans Les Mamelles de Tirésias, de F. Poulenc (Le journaliste), avec Ted Huffman, et dans La Passion de D. Scarlatti (Petrus), sous la direction de Leonardo Garcia Alarcon.