ÉDITO de BENJAMIN LEVY

AU MIROIR DU MONDE

Les musiciens de l’Orchestre de Cannes et moi-même avons la joie et la conscience de tenir une place indispensable dans un monde où le vivre-ensemble est une valeur plus que jamais précieuse.

L’orchestre n’est pas seulement cette merveilleuse fabrique à émotions, il est également un modèle très particulier d’organisation, une forme unique de cohésion.

Nous vous offrons une nouvelle saison pleine de découvertes et de plaisirs, où sera à l’honneur la transversalité sans frontière entre différentes formes artistiques et musicales.

Ma Mère l’Oye proposera une rencontre inédite entre chorégraphie, art visuel et musique. Nous nous immergerons dans l’univers du jazzman Baptiste Trotignon, de Giuseppe Verdi avec Falstaff, des compositeurs de musique de film avec la mandoline de Vincent Beer-Demander et du répertoire klezmer avec le Sirba Octet.

Notre exigence de transmission est intacte, au travers du dispositif « Sympho New », de nos concerts pour les écoliers, collégiens et lycéens ou de notre collaboration avec l’IESM d’Aix-en-Provence mais également de la Fabrique de l’orchestre ©, qui aura cette année ce titre volontairement provocateur : « Un chef d’orchestre, à quoi ça sert ? ».

Transmettre, c’est également être les passeurs de créations contemporaines tout autant que d’un patrimoine musical dont nous partageons la passion avec vous. « La Tradition, c’est entretenir le feu et non se prosterner sur des cendres » disait Gustav Mahler.

Liberté, dans nos choix de programmation.
Egalité, dans la place que nous réservons à nos différents publics et aux différents courants musicaux et artistiques.
Fraternité, dans l’écoute de l’autre, indispensable à l’éclosion de la musique d’orchestre :
Nous faisons nôtre la belle devise de notre pays.

L’orchestre peut être un modèle pour le monde qui le porte, un miroir embellissant et inspirant pour les citoyens qui l’entourent.
C’est ce miroir que l’Orchestre de Cannes et moi-même tendons avec force et affection à notre ville, notre Département, notre Région, notre France et à notre monde.

BENJAMIN LEVY