LUCIANO PAVAROTTI, UN HOMMAGE

Il a 31 ans et se produit sur scène depuis 14 ans. Kévin Amiel, nommé aux Victoires de la Musique classique 2020 dans la catégorie « Révélation Artiste Lyrique », est lauréat de nombreux concours, révélation classique de l’ADAMI en 2011 et prix de l’AROP en 2013. Membre de l’Atelier Lyrique de l’Opéra national de Paris entre 2011 et 2014, il fait ses premiers pas sur les planches de cette maison prestigieuse sous la direction de Daniel Oren, Marc Minkowski, Michael Schonwandt et Dan Ettinger.

S’il est approché par les maisons italiennes et allemandes, Kévin Amiel préfère, pour le moment, se concentrer presque exclusivement sur sa carrière en France. Il reprend à son compte la formule de Luciano Pavarotti : « Une carrière se construit avec 80 % de non ».
Ainsi, les passionnés de belles voix ont pu l’entendre au Théâtre du Capitole de Toulouse, à l’Opéra Comique, l’Opéra national de Bordeaux, l’Opéra national de Montpellier ou encore aux Opéras d’Avignon, Lille, Marseille, Toulon…

En récital avec l’Orchestre de Cannes pour la première fois, Kévin Amiel interprétera un florilège des plus beaux airs du répertoire lyrique et quelques-unes des plus belles mélodies, qui ont fait la carrière du ténor qui l’inspire et de l’homme qu’il aurait aimé rencontrer : Luciano Pavarotti.