Emilio ALONSO ESPASANDIN

Emilio Alonso Espasandín est Clarinette Mi b Solo de l’Orchestre de Cannes depuis 2019. En tant que musicien d’orchestre, il a développé sa carrière principalement en Espagne, où au cours des dernières années, il a joué comme clarinette solo invité à l’Orquesta Sinfónica de Madrid (Teatro Real), et comme clarinette Mi b Solo à l’Orquesta Sinfónica de Radio Televisión Española. Auparavant, il était clarinette co-soliste de la Real Filharmonía de Galicia et il jouait régulièrement avec l’Orquesta Sinfónica de Galicia. En 2013, il faisait parti de l’Hulencourt Soloists Chamber Orchestra (Belgique). Il est également membre fondateur de l’Orquesta Gaos depuis 2009.

En tant que soliste, il a réussi plusieurs concours internationaux, comme Czech Clarinet Art (République tchèque), Concurso Internacional Bal y Gay (Espagne), le International Jeunesses Musicales Competition Belgrade (Serbie), etc. Il a également interprété des concertos pour clarinette de Mozart, Weber et Françaix avec le Camerata Serbica, l’Orquesta Gaos et le Real Filharmonía de Galicia.

Toujours passionné par la musique de chambre, il est membre fondateur d’InVento, un quintette à vent avec lequel il a offert de nombreux concerts et donné la première des œuvres de compositeurs de Galice, dont le « Concierto para Quinteto de Viento y Orquesta » de Federico Mosquera (2018). Il joue également en duo avec le pianiste Gabriel López, avec qui il a enregistré son premier CD de musique du XXe siècle en 2012.

Dans le domaine de la pédagogie, il est Professeur de musique de chambre à l’Escola de Altos Estudos Musicais de Galicia depuis 2018, en plus d’être invité à donner des masterclasses dans différentes écoles et événements.

Né à La Corogne (Galice – Espagne), il a commencé ses études musicales avec Jesús López à l’âge de sept ans. Il a ensuite poursuivi sa formation au Conservatorio Superior de sa ville natale et à l’EAEM de Galicia avec Beatriz López, l’Orquesta Joven de la OSG avec Juan Ferrer et l’ESMAE de Porto (Portugal) avec António Saiote.