SYMPHO NEW À ANTHÉA

Sous la direction de Benjamin Levy, l’Orchestre présente Léo Pensel, pianiste, Véronique Charpenton, flûtiste et Magali Pyka de Caster, harpiste dans un programme mozartien.
Les concertos pour clavier ont accompagné Mozart tout au long de sa carrière, révélant une richesse et une variété qui en font un exemple unique dans l’histoire de la musique. Il les interpréta lui-même, ce qui montre à quel point ces concertos renvoient l’image de ses aspirations les plus intimes.
Mozart composa son Concerto pour flûte, harpe et orchestre en 1778 lors de son dernier séjour à Paris. Le Duc de Guisnes, souhaitait un concerto pouvant être exécuté à la fois par sa fille, excellente harpiste et par lui-même, bon flûtiste. L’oeuvre correspond tout à fait à la mode alors florissante de la symphonie concertante qui procure aux auditeurs un plaisir immédiat.
En deuxième partie, Benjamin Levy dirigera l’Orchestre de Cannes dans le Roméo et Juliette de Prokofiev. Initialement composé comme une musique de ballet, Prokofiev en tira deux suites orchestrales. Sur scène, la mort rôde, comme omniprésente, entre les deux familles dont la haine va entraîner le sacrifice de cette passion amoureuse et juvénile.

PROGRAMME

WOLFGANG AMADEUS MOZART
Concerto n°17 pour piano et orchestre en sol majeur, KV 453

WOLFGANG AMADEUS MOZART
Concerto pour flûte, harpe et orchestre en ut majeur, KV 299

SERGE PROKOFIEV
Roméo et Juliette, suite pour orchestre, op. 64 – extraits